:

The weather in Syros is:

°C

LES MEILLEURS SITES CULTURELS A SYROS

Syros présente une histoire riche et une identité culturelle unique. Aujourd’hui, nous avons la chance de pouvoir profiter de l’héritage de toutes les civilisations qui sont passées par Syros, comme les cités fortifiées préhistoriques, les églises chrétiennes catholiques et orthodoxes, et l’architecture cycladique et néoclassique. En explorant les meilleurs sites culturels de Syros, vous pourrez apprécier l’essor artistique et commercial indéniable de l’île au 19ème siècle. Ainsi, les amateur(trice)s de la culture vont tout simplement se régaler !


Découvrez les meilleurs sites culturels de Syros

 

Place Miaouli

La place Miaouli est l’endroit idéal pour commencer à vous immerger dans l’univers des sites de culture de Syros. Sur la place, bat le cœur d’Ermoupoli, tout d’abord en raison de la présence du magnifique hôtel de ville, construit en 1876 par le célèbre architecte allemand Ernst Ziller, réputé pour son style néoclassique. Sa façade de trois étages et son escalier monumental de dominent la place, le centre administratif de l’île, qui abrite également les tribunaux, le cadastre et d’autres services municipaux et publics. Non loin de l’Hôtel de ville, vous remarquerez le Centre culturel d’Ermoupolis, construit en 1863 sous la supervision de l’architecte italien Pietro Sampo, et le bâtiment des Archives historiques de Syros, établies dans le manoir Ladopoulos. La place, ornée de la statue du héros révolutionnaire Andreas Miaoulis se dressant fièrement devant l’Hôtel de Ville, présente une scène de musique comportant des bas-relief d’Apollon et des muses.

En savoir plus sur la place Miaouli

 

Théâtre Apollon

Le Théâtre municipal Apollon est un joyau architectural de la place Vardaka (près de la place Miaouli) conçu, en partie, sur le modèle de l’opéra Scala di Milano. Les quatre rangées de loges et les fresques complexes au plafond complètent la splendeur de la conception néoclassique de l’architecte italien Pietro Sampo. Achevé dans les années 1860, il a contribué à l’épanouissement artistique d’ Ermoupoli. Réputé pour son excellente acoustique, le théâtre continue de séduire les invités grâce à des concerts et des représentations théâtrales de qualité.

En savoir plus sur le théâtre Apollon

 

La cathédrale catholique de saint Georges

La cathédrale saint Georges (ou San Giorgis) couronne la petite cité d’Ano Syros. Édifiée au sommet de la colline éponyme, l’église accueille la communauté catholique de Syros depuis 1200 environ. Il s’agit d’un complexe religieux considérable comportant des églises, un clocher, un baptistère et de nombreux autres bâtiments. La cathédrale saint Georges est une imposante basilique à trois ailes datant de 1834, dont l’entrée est dominée par des statues de saints, œuvres de sculpteurs italiens. La vue sur la mer Égée est à couper le souffle.

En savoir plus sur la cathédrale saint Georges

 

L’église d’Agios Nikolaos des Riches

L’église d’Agios Nikolaos, située dans le quartier de Vaporia d’Ermoupoli, dite des des riches, tient cette appellation des dons de riches armateurs, marchands et autres bienfaiteurs qui ont généreusement contribué à son financement à partir de 1848 Réputée pour ses magnifiques icônes et son art religieux, ainsi que pour son architecture exceptionnelle, cette église étonnante mêle styles cycladique et néoclassique. L’icône de saint Nicolas, pièce maîtresse, a bénéficié d’une assist à l’argent (application de feuilles d’argent) effectuée à Moscou dans les années 1850. Par ailleurs, l’iconostase et la chaire sont de véritables chefs-d’œuvre. Si vous entreprenez une promenade à Vaporia, ce que nous vous recommandons vivement, vous comprendrez vite qu’il s’agit de l’un des monuments orthodoxes les plus importants de Syros.

En savoir plus sur l’église d’Agios Nikolaos des Riches

 

Le Musée archéologique de Syros

L’un des plus anciens musées de Grèce, le musée archéologique de Syros fondé en 1834, raconte en détail l’histoire complète de l’île, de la période préhistorique, en passant par les périodes antique, hellénistique et romaine. Logé dans le bâtiment de l’Hôtel de Ville sur la place Miaouli (l’entrée est séparée), il contient des sculptures, des bijoux, des inscriptions et de la poterie, dont le célèbre Amfikypellon, une coupe cylindrique de 15 cm de haut datant de la fin du 3ème millénaire av. J.-C., ainsi que des découvertes en provenance du site archéologique de Chalandriani, du début de la période cycladique.

En savoir plus sur le Musée archéologique de Syros

 

Les Archives de la municipalité d’Ano Syros

Situées au cœur de la cité, les Archives historiques de la municipalité d’Ano Syros jouent un rôle crucial dans la préservation de la riche histoire et du patrimoine d’Ano Syros. Parmi les expositions figurent des documents historiques, des manuscrits, des photographies et des documents relatifs à la région, ainsi que des cartes, des journaux et des archives personnelles. Les Archives cohabitent dans le même bâtiment que l’exposition des métiers traditionnels, dans de la rue Don I. Stefanou. Cette dernière offre un aperçu fascinant de la vie quotidienne du passé traditionnel de l’île, présentant des outils des menuisiers et de vanneurs, un fumoir d’apiculteur, des ciseaux de barbier, des machines à coudre et bien plus encore.

En savoir plus sur les Archives de la municipalité d’Ano Syros

 

Kastri

Le site de Kastri, habité dès le début de la période cycladique II, entre environ 2700 à 2300 av. J.-C., témoigne d’une période importante dans le développement des Cyclades. Situé dans la région d’Apano Méria au nord de Syros, il s’agissait autrefois d’une cité fortifiée densément peuplée couvrant une superficie d’environ 5 acres. Les fouilles ont révélé les restes d’un rempart et de tours en forme de fer à cheval, éléments importants pour la défense du site. D’autres découvertes ont mis au jour des objets de métal (haches, fers de lance, etc.) et une abondance de débris de pots et de moules d’argile utilisés pour la fusion des métaux, indiquant des compétences avancées en métallurgie à l’âge du bronze.

En savoir plus sur Kastri

 

Chalandriani

Chalandriani, une autre cité cycladique du nord de Syros, restée mystérieuse par manque de fouilles, est cependant considérée comme un centre urbain plus grand et plus important que Kastri. Plus de 600 tombes du 3ème millénaire av. J.-C. y ont été découvertes, qui font partie du plus grand cimetière de l’âge du bronze dans les Cyclades. Parmi les pièces importantes du cimetière de Chalandriani figurent des récipients en faïence, ornés de décorations peintes ou gravées représentant des navires, mais également des bijoux, des vases et des armes. Les trésors de Chalandriani et de Kastri sont exposés au Musée archéologique de Syros.

En savoir plus sur Chalandriani

 

Les bâtiments néoclassiques de Posidonie

Rebaptisée Dellagrazia (ou Della Grazia) au milieu du 19ème siècle à cause de l’église de Panagia tis Charitos (la Madonna della Grazia en italien) dans le sud de l’île, Posidonia attirait autrefois les aristocrates qui y construisaient leurs résidences d’été à Syros. Inspirées des manoirs du port voisin et des plages d’Agathopès et de Komito, certaines demeures témoignent encore de ce passé aristocratique, en exhibant fièrement tourelles, jardins luxuriants et riches détails néoclassiques. L’ Hôtel de ville – ou Villa Tsiropina, en est un exemple caractéristique (construit en 1916 d’après un architecte originaire de Bourgogne), avec son étonnante allée circulaire et son jardin à l’entrée du bâtiment. Il est parfois utilisé pour des événements culturels. De nombreux autres hôtels particuliers de Posidonie embellissent la ville comme la Villa Giannikoglou, la Maison Talaki, la Villa Valma, la Tour Georgiadès ainsi que les villas Lily, Réthymni et Pétritsi.

En savoir plus sur Posidonia

 

Le musée Markos Vamvakaris

Afin d’honorer la mémoire et le talent de Markos Vamvakaris (1905-1972), un musicien et auteur-compositeur grec légendaire, un musée a été fondé près de la Piatsa (place principale) d’Ano Syros, où il est né. L’exposition (composée de souvenirs et d’expériences) vous présentera Vamvakaris et la musique traditionnelle du rebetiko qui l’a rendu célèbre et qui était particulièrement populaire dans la classe ouvrière urbaine de la société grecque au début du 19ème siècle. Les chansons de Vamvakaris aux paroles mélancoliques évoquaient l’île de sa naissance, dont la plus célèbre est peut-être Frangosyriani. Le musée contient des objets personnels, des photographies et les manuscrits du « père du Rébétiko ».

En savoir plus sur l’exposition Markos Vamvakaris

 

Le passé industriel de Syros

Dernier mais pas des moindre sur votre liste des sites culturels à Syros, figure le musée de l’Industrie d’Ermoupoli. Réparti sur quatre bâtiments séparés présentant chacun un aspect spécifique de l’exposition, le musée, situé à Ermoupoli, se veut le témoin de l’apogée industrielle de l’île au 19ème siècle : la tannerie Kornilaki, le Skagiopoieio Anairoysi (atelier de fabrication de plomb pour fusils de chasse), le tissage Vélissaropoulou et l’usine de peinture Katsimanti. Outils et équipements utilisés par les ouvriers du textile, les tanneurs, imprimeurs, vitriers, tisserands, constructeurs navals et autres racontent l’histoire de l’industrialisation de l’île (et… de sa désindustrialisation ultérieure) et offre un aperçu intéressant des métiers qui faisaient vivre les populations locales. Ne manquez pas la légendaire voiture électrique Enfield 8000, construite en Grèce. Ailleurs, le musée du Textile d’Ermoupoli (anciennement l’usine de textile de Zissimatou) a été conservé intacte comme au temps de la vie ouvrière du 19ème siècle à Syros

 

Découvrez les meilleurs sites culturels de Syros

Syros offre une variété incroyable de sites culturels, que vous ne lasserez pas de découvrir. Au-delà des lieux sus-mentionnés, les amoureux(ses) de culture et d’histoire seront ravis d’apprendre que l’île regorge d’ églises, de musées et de sites archéologiques tout aussi passionnants et faciles à inclure à votre liste de visites de vacances.